Mascara/presse : Mahi Benaoumeur de Mohammadia nous a quitté

22 juillet 2010

Notre confrère Mahi Benaoumeur, résidant à Mohammadia, dans la wilaya de Mascara, est décédé, mardi 20 juillet au CHU d’Oran, à l’âge de 62 ans, des suites d’une crise d’hypertension.

Le défunt, père de cinq enfants et ex- cadre de la SNTF, s’est engagé dans le domaine de la presse écrite en 2002 en qualité de correspondant des quotidiens francophones La Voix de l’Oranie et l’Écho d’Oran. Il a été admis à l’hôpital de Mohammadia, lundi, avant d’être transféré, le lendemain, dans un état comateux au CHU d’Oran où il a rendu l’âme. Le regretté a été inhumé le même jour après la prière d’El-Asr au cimetière Sidi Salah de Mohammadia, en présence d’une nombreuse foule. Repose en paix Mahi. La presse écrite à Mascara présente ses sincères condoléances à la famille.

A. Souag

Mascara : Le correspondant d’El Watan condamné

27 avril 2009

Hier (26 avril 2009), la cour d’appel de Mascara a confirmé le jugement rendu en première instance condamnant notre correspondant à Mascara, le 1er mars dernier, à une amende de 20 000 DA et à 30 000 DA de dommages et intérêts.

C’est un imam de la mosquée sise à Mamounia, qui a intenté une plainte devant le parquet de Mascara pour diffamation contre le journaliste, après la publication de deux articles le 12 avril 2006 et le 19 avril 2009, intitulés respectivement « Mawlid Ennabaoui empêché à Mamounia » et « Prêche contre les journalistes ».

Notre journaliste a fait l’objet d’une condamnation après avoir relaté le refus de cet imam de célébrer en 2006, « la naissance du Prophète Mohamed (QSSSL), sous prétexte que la célébration de ce genre de fête religieuse est qualifié d’hérésie, ainsi que de réciter la prière de l’absent à la mémoire des deux diplomates algériens enlevés et assassinés en Irak par les terroristes de Zerqaoui, en 2005 ».

Dans le second article, le journaliste d’El Watan a également relaté que cet imam a, lors d’un prêche du vendredi, critiqué les journalistes locaux, en les traitant de non-nationalistes.

Il convient de rappeler que le journaliste d’Ennahar Al Djadid de Mascara a été également poursuivi pour diffamation suite à une plainte déposée contre lui par le même imam.

Il a été condamné à une amende de 21 000 DA et à 50 000 DA de dommages et intérêts. Un jugement qui a été confirmé par la cour d’appel en date du 29 novembre 2008.

R. N

http://elwatan.com/Mascara-Le-correspondant-d-El

IFJ Condemns Algerian Court Over « Press Gag »

3 mars 2009

The International Federation of Journalists (IFJ) today expressed its concerns about attempts by Algerian courts to muzzle journalists following a court decision to fine Abdelouahab Souag, a journalist for the daily El Watan, 50000 DA (Eur 500) for publishing articles on a Muslim cleric.

« We condemn this practice of gagging the press under the cloak of justice, » said Aidan White, IFJ General Secretary. « Journalists have the right to inform the public without fear or favour from those in authority. » According to press reports, Souag was fined 20000 DA (Eur 200) by a court in Mascara which also ordered him to pay 30000 DA (Eur 300) compensation to an Imam at Aïn Kahla Mosque who had brought a defamation case against him over two articles published in El Watan.

The first article, which appeared in 2006, concerned the alleged ban by the Imam of a religious ceremony in the town Mamounia, following a fatwa describing the ceremony as illegal and heretical in Islam. The 2008 article accused the cleric of attacking journalists whom he had allegedly accused of lacking patriotism.

In 2008, the IFJ criticised the three month jail sentence handed to El Watan’s director, Omar Belhouchet and reporter Salima Tlemçani,  for exposing the activities of alleged healers who worked in Algiers without medical qualifications.
Souag has appealed against the verdict and the IFJ supports him.

« Justice requires that this decision be struck down, « added White.  » We are confident that the higher court will uphold the right of journalists in Algeria. »
For more information contact the IFJ at +32 2 235 2207

http://www.ifj.org/fr/articles/ifj-condemns-algerian-court-over-press-gag

Mascara : Le journaliste d’El Watan condamné

2 mars 2009

Le journaliste du quotidien El Watan à Mascara a été condamné (01 Mars 2009) hier par le tribunal de Mascara à une amende de 20 000 DA et à verser la somme de 30 000 DA de dommages et intérêts à la partie adverse.

Le représentant du ministère public près le tribunal de Mascara, rappelons-le, avait requis à l’encontre de notre journaliste l’application de la loi.

A titre de rappel, il s’agit d’une affaire pour diffamation intentée par un imam exerçant dans une mosquée à Aïn Kahla, relevant de la commune de Mamounia, distante de 2 km de Mascara, contre le journaliste d’El Watan du bureau de Mascara ; c’est suite aux deux articles intitulés « Mawlid Ennabaoui empêché à Mamounia » paru dans notre édition du 12 avril 2006 et « Prêche contre les journalistes » inséré en date du 19 avril 2008, qui n’ont pas été du goût de cet « homme de culte ».

Dans son premier article, notre journaliste a informé l’opinion publique que la célébration du Mawlid Ennabaoui a été empêchée dans la localité de Mamounia par cet imam, et ce, en se basant sur une « fatwa » élaborée et distribuée par un « mufti » à Mascara, qui a qualifié la célébration de la naissance du Prophète Mohamed (QSSSL) d’illégale et d’« hérésie ».

Une copie de ladite fatwa a été présentée au parquet le jour de l’audience qui a eu lieu le 15 février dernier. Tout comme notre journaliste a rapporté dans le même article que cet imam s’est abstenu de faire la prière de l’absent à la mémoire des deux diplomates algériens, Ali Belaroussi et Azzedine Belkadi, assassinés par le groupe terroriste jordanien Al Zerkaoui, le 27 juillet 2005, à Baghdad, en Irak.

Quant au second article, notre journaliste a mis en relief un prêche fait par cet imam à l’encontre des journalistes, les étiquetant de non-nationalistes. Le journaliste a décidé de faire appel au niveau de la cour de Mascara pour un éventuel re-jugement de cette affaire.

Signalons que le même imam a poursuivi en justice le journaliste du quotidien arabophone Ennahar Al Djadid de Mascara, Bouazza Aïssa, qui a été condamné, le 30 décembre 2008, par la cour d’appel à une amende de 21 000 DA et à verser 50 000 DA de dommages et intérêts au même imam.

Le journaliste a introduit un pourvoi en cassation devant la Cour suprême, à Alger.

R. N

http://elwatan.com/Mascara-Le-journaliste-d-El-Watan,118401

Reporters sans frontières exprime son inquiétude

19 février 2009

L’organisation Reporters sans frontières (RSF), dont le siège social est à Paris (France), a exprimé hier (18 février 2009)  son inquiétude après la condamnation par contumace du correspondant du quotidien Le carrefour d’Algérie de Mascara, Layadi El Amine Yahia, le 11 février par la cour d’appel de Mascara, à une année de prison ferme, assortie d’une amende de 20 000 DA, pour une affaire de diffamation intentée par le directeur du commerce de Mascara.

Dans le communiqué de presse rendu public, RSF a précisé que le correspondant local du quotidien Le Carrefour d’Algérie, qui a bénéficié d’un acquittement en première instance puis condamné à une peine d’un an de prison ferme, assortie d’une amende de 20 000 DA, a décidé de faire opposition à cette décision de justice.

Le communiqué a précisé, par ailleurs, que Reporters sans frontières a appris qu’un journaliste du quotidien El Watan de Mascara est également poursuivi pour « diffamation » par l’imam de la mosquée El Hassanaïne de Mamounia, commune située à 2 km de la wilaya, suite à la parution de deux articles dans les éditions du 12 avril 2006 et du 19 avril 2008 dont le procès est mis en délibéré au 22 février.

R. N

http://elwatan.com/Reporters-sans-frontieres-exprime

12345